• A-
    A+
  • Français
  • Українською
  • English
Au Directeur de la publication du « Jeune Indépendant » M. Kamel Mansari
09 janvier 2018 10:12

Étant donné que l'un des principes du journalisme est l'objectivité et donc la présentation de multiples points de vue sur les événements, nous avons été obligé de constater la domination dans l'article que des points de vue sur les événements en Ukraine promus par la Fédération de Russie - pays qui a occupé la Crimée Ukrainienne et continue de soutenir les groupes armés illégaux dans certains districts des régions de Donetsk et de Louhansk.

Monsieur le Directeur, nous vous écrivons cette lettre à cause de l’article publié le 2 janvier 2018 par le « Jeune Indépendant » intitulé «Donbass ou un nouveau terrain pour les manœuvres américaines» et signé par Kamel. M.

Étant donné que l'un des principes du journalisme est l'objectivité et donc la présentation de multiples points de vue sur les événements, nous avons été obligé de constater la domination dans l'article que des points de vue sur les événements en Ukraine promus par la Fédération de Russie - pays qui a occupé la Crimée Ukrainienne et continue de soutenir les groupes armés illégaux dans certains districts des régions de Donetsk et de Louhansk.

L'article contient l’information sur l'Ukraine et la situation dans le Donbass inexacte ainsi que franchement déformée avec des sources de réception bien visibles - cet article est une réimpression des ressources de propagande russe avec une distorsion évidente des faits. Concernant l'armée légitime ukrainienne et directement le Président de l'Ukraine l’auteur a utilisé le terme «putschiste» qui est non seulement une manifestation de mépris des autorités légitimes de l’Ukraine, mais aussi ne correspond absolument pas à la position de l'Algérie, dont l'Ambassadeur M. Hocine Boussouara a remis ses lettres de créance en 2015  au Président de l'Ukraine Petro Poroshenko.

Compte tenu de ce qui précède et en vue d'exercer notre droit de réponse nous vous demandons de publier dans le « Jeune Indépendant » le commentaire suivant préparé par l'Ambassade d'Ukraine en Algérie.

 « Monsieur Kamel.M, après avoir lu l’article sur la décision des Etats-Unis d’ouvrir la possibilité de vendre des armes létales à l'Ukraine, nous constatons avec un grand regret que cet écrit est préjudiciable et présente l’information dans les  « meilleures traditions » de la propagande russe portant les distorsions des faits et des calomnies ouvertes sur l’Ukraine.

Soyons plus précis: l’auteur prétend que la décision de vendre des armes «vise à faire plonger la région à nouveau dans le chaos». Mais pourquoi à nouveau ? Ceci, comme le dit auteur « chaos », mais qui est en fait une guerre sanglante, l'agression ouverte de la Russie contre l'Ukraine, un Etat souverain, dure déjà depuis 2014. En réfléchissant sur les conséquences de la décision relative aux armes létales, l’auteur ignore leurs causes. J’aimerais rappeler que la principale raison de la fourniture d'armes à l'Ukraine est la nécessité de contrer l'agression de la Russie même contre l'Ukraine. En 2014 la Russie a occupé illégalement la République autonome de Crimée et a lancé la création de groupes armés illégaux dans l'est de l'Ukraine.

Depuis, la Russie sans vergogne devant la communauté internationale soutient ouvertement les groupes terroristes séparatistes de soi-disant République populaire de Louhansk et Donetsk, offrant à travers une zone temporairement non contrôlée de la frontière d’Etat ukrainien-russe, le soutien logistique, financier et militaire, y compris les armes (ce qui a été documenté à plusieurs reprises), organise la formation des hordes de mercenaires. En plus, les faits concernant l'utilisation des unités militaires régulières de la Russie, ainsi que les armes modernes russes sur le territoire de l'Ukraine ont été enregistrés souventes fois.

Ces formations ne sont reconnues par aucun pays dans le monde, se trouvent et mènent leurs activités terroristes sur le territoire souverain de l'Ukraine. Mais l’auteur affirme que le gouvernement pro-occidental ukrainien « est disposé à lancer des offensives militaires contre la Russie ».

L'Ukraine n'a jamais violé ses obligations internationales, respecte strictement les normes du droit international y compris dans tout ce qui concerne l'intégrité territoriale et l'indépendance des États. Sur le territoire de la Russie voisine il n'y avait pas et il n’y a pas de soldats ukrainiens. Par contre l'Ukraine a enregistré et documenté au niveau international à maintes reprises la présence de troupes régulières russes sur son territoire.

L’article cite la porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères de la Fédération de Russie, qui déclare que « les armes seront fournies à des meurtriers » -  une manière très étrange d'évaluer le rôle des troupes régulières et des forces de sécurité ukrainiennes qui défendent leur propre territoire contre ennemie intérieure et extérieure. Ce qui est d'autant plus surprenant quand il s'agit du journaliste algérien, dont la patrie vient tout juste de sortir de la «décennie noire», alors qu'environ 200 000 algériens sont morts des mains de terroristes.

La déclaration du vice-ministre des Affaires Etrangères de la Russie sur l'inacceptabilité de nouvelles conditions d'entrée en Ukraine pour les militaires russes confirme une fois de plus l'agressivité de ce pays vis-à-vis de l'Ukraine - l'Ukraine est un Etat souverain et n'est pas obligé d'expliquer ou même assouplir les conditions d’entrée sur son territoire des citoyens d'États étrangers, et surtout des militaires du pays agresseur.

La décision unilatérale de la Fédération de Russie sur le retrait du personnel militaire des forces armées russes du Centre conjoint pour le contrôle et la coordination du cessez-le-feu et de stabilisation sur la ligne de contact le 19 décembre 2017 est considérée comme une provocation en plus qui vise à saper les accords de Minsk et à s'absoudre de toute responsabilité en tant que partie au conflit, pour les conséquences de l'agression armée contre notre État.

Dans ces conditions la partie ukrainienne dudit Centre poursuivra ses activités selon le mode habituel en coopération avec la Mission spéciale de surveillance de l'OSCE dans un format bilatéral et en déployant tous les efforts possibles pour assurer la sécurité du personnel de la Mission pendant le suivi de la situation dans le cadre de son mandat.

Et c'est précisément puisse que l'Ukraine accorde la priorité à la manière politico-diplomatique de résoudre le conflit dans le Donbass. Pour l'Ukraine, une solution à la façon de la «pacification» cruelle lors des opérations barbares russes en Tchétchénie est inacceptable.

À cet égard, il faut souligner que les commentaires de l'auteur sur la position de l'Ukraine et de la Russie concernant le processus de Minsk ne correspondent pas à la vérité, pour ne pas dire plus. C'est précisément le soutien de la Fédération de Russie aux groupes armés illégaux dans le Donbass ukrainien qui  défavorise le règlement de la situation.

A noter qu’en décembre 2017 les livraisons d'armes par la Russie aux groupes armés illégaux de l'Est de l'Ukraine se sont poursuivies. Ce sont ces groupes armés illégaux qui enfreignent de façon permanente les accords de Minsk, menant méthodiquement le tir sur les positions des forces armées ukrainiennes et des zones civiles, y compris en utilisant des armes interdites par les accords de Minsk.

Dernièrement, en réponse à la déclaration selon laquelle «la Russie intensifie ses actions diplomatiques pour résoudre le conflit de manière pacifique», je rappelle que le « Traité d'amitié, de coopération et de partenariat entre l'Ukraine et la Fédération de Russie » est entré en vigueur le 1er avril 1999. L'article 2 de ce traité stipule : « les Parties ... respectent l'intégrité territoriale de chacune et confirment l'inviolabilité des frontières entre eux ».

L'occupation et l'annexion illégitime de la Crimée, l'agression de la Russie dans l'Est de l'Ukraine montrent malheureusement une autre position. »

 L'Ambassade d'Ukraine en Algérie en respect du principe de l'objectivité journalistique serait grée que ces commentaires soient publiés par votre quotidien.

En outre, l'Ambassade d'Ukraine est toujours prête à inviter un ou des journalistes de « Jeune Indépendant » pour exposer plus de détails sur la situation actuelle en Ukraine et ces relations avec les pays voisins.

  

Chargé d'affaires

de l'Ukraine en Algérie,

Conseiller                                                                                           A. Biletskyi

http://www.jeune-independant.net/Donbass-ou-le-nouveau-terrain-des.html 

Outdated Browser
Для комфортної роботи в Мережі потрібен сучасний браузер. Тут можна знайти останні версії.
Outdated Browser
Цей сайт призначений для комп'ютерів, але
ви можете вільно користуватися ним.
67.15%
людей використовує
цей браузер
Google Chrome
Доступно для
  • Windows
  • Mac OS
  • Linux
9.6%
людей використовує
цей браузер
Mozilla Firefox
Доступно для
  • Windows
  • Mac OS
  • Linux
4.5%
людей використовує
цей браузер
Microsoft Edge
Доступно для
  • Windows
  • Mac OS
3.15%
людей використовує
цей браузер
Доступно для
  • Windows
  • Mac OS
  • Linux